Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Des mots sur mes maux

Certaines choses nous tombent dessus comme ça sans qu'on ne s'en rende vraiment compte et si on ne prend pas la peine d'y accorder de l'attention, on perd pied petit à petit. J'ai choisi de m'écouter, d'essayer de me comprendre pour aller de l'avant, chose que je faisais plutôt mal jusqu'à il y a peu de temps.

Il y a un mois, j'ai ressentie un soudain besoin de prendre du recul d'où mon absence ici et sur les réseaux sociaux pour me reconnecter avec l'essentiel, avec ce que j'aime appeler ( et je n'invente rien ) la VRAIE vie. Et aussi pour trouver des réponses à mon mal être que je refusais de traîner comme un fardeau plus longtemps. On pourra appeler ça une crise existentielle, une crise de la trentaine en avance ou simplement une prise de conscience ou une remise en question. 

 

Des mots sur mes maux

Je trainais depuis quelques temps cette sensation d'avoir ma jeunesse derrière moi, ne riez pas mais je pense que l'apparition de mes premiers cheveux blanc n'y ait pas pour rien dans cette histoire... En même temps je me sens un peu bête en vous racontant tout cela puisque après tout rappelons le je n'ai " que " 27 ans. Mariée, maman, propriétaire, j'ai eu l'impression d'avoir derrière moi les étapes " clés " de ma vie. Et je n'aime pas savoir tout ça derrière moi... d'autant que tout me semble être passé si vite.  C'est là que tout l'intérêt d'être entouré intervient, puisqu'en énonçant tout cela à voix haute je me suis rendu compte du ridicule de mes propos. Depuis quand une vie se résume t'elle à un mariage, une maison & des enfants ? C'est terriblement cliché et tellement réducteur, mais où avais-je la tête ? Parler c'est souvent la clé ça tombe bien j'aime bien ça encore faut-il s'adresser aux bonnes personnes. Finalement, j'ai décidé d'aller de l'avant et de dresser une liste d'objectifs et de projets à accomplir pour la suite afin de rester dans une dynamique positive ( je partagerais d'ailleurs cette liste avec vous ultérieurement ) et vous savez quoi je me sens déjà beaucoup mieux ♡

 

Des mots sur mes maux

Je suis une personne qui de manière générale a du mal à aller de l'avant, à lâcher prise et à laisser le passé là où il est. Et ne me parler pas de l'accepter. Pourtant il serait temps. Je n'ai pas eu une enfance malheureuse loin de là mais j'ai du faire face à des événements auxquels j'aurais voulue de jamais être confronté. J'ai parfois l'impression d'être victime d'injustices pourtant quand je regarde autour de moi je sais que je ne suis pas la seule à panser des plaies.  En plus, à force de suivre des personnes aux vies en apparences si " parfaites " j'ai fini par avoir honte d'avoir des blessures et des douleurs dans mon histoire personnelle. C'est là que j'ai compris l'importance de prendre du recul et surtout de ne pas se fier aux apparences souvent trompeuses. La vérité et dites moi si je me trompe c'est que nous avons tous en nous des tracas plus ou moins lourds à porter. Je fais parti de ceux qui on besoin de dire les choses, de les écrires et surtout je veux faire parti de ceux qui vont de l'avant.

 

Bref il serais temps d'accepter les faits comme ils sont. D'autant que je me sens égoïste de ressasser ou de me plaindre alors que je sais dans le fond que j'ai beaucoup de chance.  Evidemment j'aurais tout donné pour avoir une maman en bonne santé, avec qui être complice. Evidemment j'aurais rêvé qu'on ne me retire pas mon second pilier féminin : ma grand mère paternelle. Après 12 ans de deuil je comprend enfin que je n'ai pas à être triste de l'avoir perdue, je dois simplement être heureuse qu'elle ait été ma mamie durant 15 belles années. Et quelle chance j'ai eut de connaitre cette femme merveilleuse. Aujourd'hui en voyant les choses sous ce nouvel angle j'ai l'impression d'avancer et lorsque je pense à elle ou que je regarde des photos d'elle, se ne sont plus des larmes de tristesse mais des larmes de joie qui perlent sur mes joues. Je comprend aujourd'hui qu'on ne referra pas l'histoire et qu'il faut accepter les choses comme elles sont parce qu'il n'y a que comme ça qu'on pourra apprécier ce que la vie nous réserve de bon.

 

Evidemment, du fait de ma propre histoire mère / fille, je me met beaucoup de pression maintenant que je suis maman. Je veux tellement construire cette relation dont je me plaint d'avoir été privée. La vérité c'est que j'en viens à penser que je suis une mauvaise mère... La suite est bien trop personnelle pour être racontée ici mais je pense que j'ai là aussi un gros travail à faire sur moi-même afin d'aller de l'avant comme écrit plus haut.

 

Ensuite viennent les déboires et les remises en question liés à l'amitié. Et donc une fois de plus à mon caractère, à ma façon d'être et de me comporter. Je me demande souvent ce qu'on peut accepter, tolérer en amitié. Et puis j'ai cette facheuse tendance à vouloir tout recoller alors qu'à l'evidence le mieux à faire parfois est d'aller de l'avant ( encore ) et de passer à autre chose. J'ai toujours pensé que la différence permettait un enrichissement réciproque. J'ai aussi toujours soutenue que la franchise, l'honnêteté étaient les seules bases possibles pour une amitié réelle. Les non-dits et autres interprétations douteuses n'apportent rien de positif et en plus de cela il y a les réseaux sociaux qui viennent apporter leur grain de sel... Une plaie ces réseaux. D'autant que la vie virtuelle n'est en rien de reflet de la vie réelle et qu'y a-t-il de mal à vouloir vivre la vraie vie plutôt que la virtuelle ? Je vous ferais bientôt un article sur le sujet car j'avoue que tout cela me sidère... 

En amitié j'ai connu de nombreuses désillusions & déceptions et je sais que j'en ai également provoqué. Le temps passe et chaque jour fait de nous une nouvelle personne selon ce qu'on vit, ce qu'on lit, ce qu'on entend, ce qu'on veut, ce qu'on pense vouloir... Pas étonnant que nos relations s'en trouvent mises à l'épreuve, parfois il faut seulement être capable d'accepter le changement, le nôtre et celui de l'autre également. Je suis consciente d'avoir changé et il y a des trait de mon caractère actuel dont je ne suis pas fière aujourd'hui et je me dis que c'est une chance que j'en soit consciente : je vais pouvoir travailler sur moi-même et changer ce que je souhaite changer.

Des mots sur mes maux

J'imagine que le fait de ne pas exercer d'activité professionnelle actuellement ajoute un sentiment de frustration à tout cela. Bien qu'il s'agisse de mon choix et que je ne le regrette pas, j'imagine que j'ai davantage besoin de me definir en tant que personne afin de me sentir pleinement épanouie. Et surtout j'ai besoin d'un moteur, de projets, d'objectifs afin de toujours toujours avancer. Je pense que c'est l'absence de cette dynamique boostante ces derniers mois qui m'a finalement conduite à cette situation...

Je pense que nous avons fait le tour de mes tracas bien qu'en surface seulement car ça reste un blog et même si cela me fait du bien de m'exprimer ce n'est pas forcément le lieu le plus opportun. J'ajouterais que si je me suis éloigné du blog et des réseaux sociaux c'est aussi afin de prendre du recul sur tout ce que cela engendre : la médiatisation, la société de consommation, l'aspect publicitaire & les tous les grands déballages... Tout cela n'est pas en accord avec ma vision des choses, sans doute parce que j'ai été élevé à milles lieux de toute cette " futilité ". Alors les cas de conscience sont nombreux et ce n'est pas toujours facile d'accorder ses valeurs et ses aspirations. Je recherche donc mon équilibre personnel. Dans un prochain article je vous parlerais de tout cela plus en détails mais pour cette fois je pense vous avoir déjà suffisamment assommé de mots. Et d'ailleurs un grand MERCI à ceux qui auront eu le courage de tout lire ;-)

Des mots sur mes maux

Edit du 09/08/16 : à peine ai-je mis des mots sur mes maux que d'autres maux arrivent, une chance que j'élucide tout cela au fur et à mesure !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Adalyne 06/12/2016 12:57

Coucou Annabelle!

Je découvre ton blog à peine aujourd'hui et j'avoue que j'aime beaucoup! Tes billets sont originaux, intéressants et surtout accessibles. Tu as ton propre style, continue! Je poste un commentaire dans cet article parce-qu'il me touche particulièrement! Un petit billet de ce genre de temps en temps nous rappelle que nous ne sommes pas seules à rencontrer des difficultés et à trouver un équilibre de vie! Tu es honnête et ça c'est une très belle qualité! Maintenant que j'ai découvert ton blog, je ne le lâche plus! ^^ Bonne journée!

Annabelle 12/12/2016 18:31

Oh merci tu n'imagine pas à quel point ton commentaire me touche <3 Pas toujours facile de savoir si on doit se devoiler sur notre vie privée mais ça à cet avantage de montrer que nous rencontrons tous des obstacles et parfois ça permet de se serrer les coudes et de relativiser ! Merci mille fois pour tes encouragements qui me vont droit au coeur, j'espère que la suit te plaira tout autant ;-)